Benoît Hamon : « J’interdirai toutes ces substances pour lesquelles il existe un soupçon de dangerosité »

Alerte générale, Benoît Hamon projette d’interdire l’électricité, le gaz de ville, l’eau de Javel… bref, « toutes ces substances pour lesquelles il existe un soupçon de dangerosité » (sic). Oui, le candidat socialiste à la présidence de la République confond manifestement « danger » et « risque ». L’électricité est dangereuse car elle tue mais il existe une manière de l’utiliser sans risque pour soi-même comme pour la planète. Un peu comme les produits phytosanitaires, en fait… En roue libre, Benoît Hamon a promis jeudi 16 mars d' »(interdire) les perturbateurs endocriniens » s’il est élu le 7 mai prochain. « Un certain nombre de ces perturbateurs sont responsables de nombreuses maladies chroniques, de nombreux disfonctionnements des systèmes hormonaux qui affectent notamment les enfants et d’un coup social considérable » a-t-il justifié. Benoît Hamon semble ignorer que de nombreux perturbateurs endocriniens sont parfaitement naturels et qu’il est tout simplement impossible de les interdire… Prétendre le contraire est aussi démagogique que promettre d’interdire la radioactivité naturelle de la Bretagne. Mais prenons Benoît Hamon au mot : s’il est élu, il interdira par conséquent le soja, les épinards, le café ou encore les médicaments et les pilules contraceptives avec leurs résidus hormonaux dans l’eau. Autant de perturbateurs endocriniens dont les pouvoirs publics ne parlent jamais.

Chers lecteurs, juste pour voir si vous nous suivez, pouvez-vous répondre à cette question dans les commentaires : Benoît Hamon est-il dangereux ou risqué ou les deux pour notre pays ?

email
Commentaires
  1. douar
    • vigneron
  2. Seppi
    • fritz
  3. Albatros
    • douar
      • Albatros
  4. jG2433
  5. Visor
  6. Daniel
    • vigneron
  7. un physicien
    • Astre Noir
  8. yvesdemars

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *