Foix : 16 militants écologistes radicaux s’en prennent à un Bricomarché

faucheurs

En début d’après-midi ce 1er mars 2017, seize délinquants connus pour des faits de destruction de champs ont investi le magasin Bricomarché de Foix, rapporte La Dépêche du Midi. Ils y ont aspergé de peinture des produits contenant du glyphosate, explique le quotidien. Ces extrémistes entendaient ainsi protester contre la « vente libre » de ce phyto indispensable.

« Les forces de l’ordre sont intervenues pour les inciter à quitter les lieux » continue La Dépêche. Rien d’autre ! Ces personnes dégradent mais on les laisse en liberté. Pour les empêcher de se victimiser, comme ils savent si bien faire ? Puis, le groupe s’est « regroupé à Verniolle, armé de 2 000 étiquettes représentant une tête de mort et du texte ‘nourri aux OGM et pesticides’, rapporte le quotidien régional. « On les colle sur toutes les barquettes de viande qui ne sont pas labellisées bio ou sans OGM », explique Dominique Masset, leur meneur en Ariège. Notez leur sens de la nuance : soit c’est bio, soit c’est toxique et impropre à la consommation. La Dépêche rappelle par ailleurs qu’il y a un mois, dix membres du collectif « Faucheurs volontaires 09 » refusaient la médiation proposée par la justice pour leur action du 27 septembre dernier. Ce jour-là, ils avaient déjà investi deux jardineries à Saint-Jean-du-Falga et Pamiers, afin de rendre impropre à la vente des bidons et sachets d’herbicide contenant du glyphosate, en les badigeonnant de peinture. Ils entendent toujours aller jusqu’au procès.

Délinquants, multi-récidivistes, persuadés d’être des résistants face à un complot agro-industriels… A quand l’ouverture de centres de déradicalisation pour protéger la société de ces illuminés et de leurs actions violentes et mensongères ?

email
Commentaires
  1. Visor
  2. Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *