Réactions au décès de Xavier Beulin : d’un côté l’ignoble et l’incompétence, de l’autre la dignité

Dans le registre « ignoble », on trouvera cet article de Samuel Gontier, « journaliste de canapé » comme il se définit sur twitter, qui, sur son blog Télérama, se complet dans la critique du traitement médiatique de la mort de Xavier Beulin (et il n’est pas le seul dans la presse dans ce registre !). Pas un mot de doléances, ce serait trop demander ! Mais un semblant d’analyse acerbe dont le fil conducteur est la dénonciation de tout le parcours syndical de Xavier Beulin.

A minima, on peut attendre d’un journaliste -y compris vautré dans son canapé – un minimum de travail et notamment de recherche.  « Le commentaire ne pousse cependant pas le zèle jusqu’à expliquer que le pdg d’Avril-Sofiprotéol était aussi le premier fournisseur français d’aliment pour bétail, à travers la filiale Sanders, ce qui aurait dû lui retirer toute légitimité pour négocier au nom des éleveurs en difficulté — dont les malheurs sont invariablement imputés à l’aval (la grande distribution) et jamais à l’amont (fabricants et vendeurs de machines agricoles, d’engrais, de pesticides, de produits vétérinaires, d’aliment…). ».  Sauf que Xavier Beulin n’a jamais été PDG du groupe Avril-Sofiprotéol. Xavier Beulin en était le président au titre de son mandat syndical confié par les producteurs agricoles d’oléagineux français. L’utilisation du sigle PDG par Samuel Laurent vise à faire croire aux lecteurs de Télérama que Xavier Beulin était l’actionnaire à titre personnel du groupe alors que celui-ci appartient collectivement aux producteurs agricoles. Pour rappel, Xavier Beulin a participé avec d’autre responsables agricoles à conforter ce groupe qui valorise des productions agricoles avec souvent l’accord des pouvoirs publics.

Dans le registre digne, on trouvera la réaction de la Confédération paysanne, syndicat qui n’a jamais été tendre avec Xavier Beulin : « L’annonce du décès de Xavier Beulin est un choc pour l’ensemble de la profession. Nous ne partagions pas la même vision de l’agriculture ni les solutions qui étaient les siennes pour affronter les défis qui se présentent à nous. Nous nous sommes régulièrement affrontés sur ce terrain avec pugnacité et respect. La Confédération paysanne présente ses sincères condoléances à ses proches ainsi qu’à tous les membres de la FNSEA*.

 

 

 

email
Commentaires
  1. Seppi
  2. Alzine
  3. Seppi
  4. dom
  5. Visor
    • Seppi