Bio : moins de biodiversité dans les sols

sols

Dans son éditorial du 10 février 2017, Philippe Pavard, le rédacteur en chef adjoint de l’hebdomadaire La France Agricole, l’affirme, « les sols français ne sont pas ‘morts’, comme il est abusivement prétendu sur les plateaux de télévision, dans certains documentaires alarmistes et par certains élus de la République » (il fait notamment allusion aux propos de la sénatrice Bernadette Bourzai lors d’une conférence de presse du 23 octobre 2012, ndlr). Il rappelle le constat du groupement d’intérêt scientifique Sol (GIS Sol, composé d’une cinquantaine de chercheurs d’une vingtaine d’organismes) dans la première synthèse scientifique jamais écrite sur l’état des sols en France, il y a déjà cinq ans : « L’analyse réalisée sur l’ADN microbien des sols de France, tant en quantité qu’en biodiversité, montre, d’une part, qu’aucun sol ne paraît stérilisé, et que, d’autre part, les micro-organismes représentent un potentiel considérable pour une gestion plus écologique des sols et de la production agricole. » Le projet AgrInnov (2011-2015), construit à partir d’analyses microbiologiques de parcelles et les échantillonnages réalisés par le réseau de la mesure de la qualité des sols (RMQS) sur 2 200 points dans toute la France, confirme cet état de fait. Dans le passionnant dossier consacré à la « vie du sol » et aux « maxi-pouvoirs des micro-organismes » qu’il abrite proposé par ce numéro de La France Agricole, on lit également que « certains sols en agriculture biologique, où le travail du sol est important, présentent moins de biodiversité que des sols en conventionnel » et que « contrairement à certaines idées reçues, les sols agricoles ne sont pas ‘morts’« .

Bref, une fois de plus, la science contredit les affirmations péremptoires des écologistes.

email
Commentaires
  1. Visor
  2. dom
    • Seppi
    • Vincent
      • Pauline
  3. Marco
    • Visor
      • Marco
    • swen
  4. David Sireyjol
    • douar
      • Visor
  5. Daniel
  6. Marco
  7. Marco

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *