« Capital » alerte sur la gestion de Greenpeace France

Dans un dossier intitulé « Associations : à qui donner ? », le magazine Capital de décembre 2016 propose un « bilan complet » de la gestion de soixante associations faisant appel à la générosité publique. D’après la Cour des comptes, rappelle le mensuel, une association bien gérée doit consacrer au moins 75% de ses dépenses à ses missions sociales. Greenpeace France sort du lot, mais pas en bien : avec seulement 56% de ses ressources totales (18,7 millions d’euros en 2015 dont 18 millions de dons et legs privés) consacrées à ses oeuvres, l’organisation arrive 59e sur 60. La faute à « de gros frais de gestion et de collecte » (31%, 58e ex-aequo sur 60) et au fait que « 4,9 millions d’euros ont été transférés à Greenpeace International l’an dernier, sur lesquels on a peu de visibilité » et dont le budget annuel dépasse largement celui en communication de nombreuses multinationales.

email
Commentaires
  1. jG2433
  2. Daniel
  3. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *