Perturbateurs endocriniens : S. Royal se réfère à des avis militants

Dans un courrier envoyé le 20 décembre dernier par Ségolène Royal à Jean-Claude Junker (Cf. infra), la ministre cite en filigrane Stéphane Horel, une journaliste aux papiers militants (qui ne cache même pas son agenda politique : sur son blog, elle écrit qu’un de « (ses) buts dans la vie » est de « changer le monde ») et un texte sans valeur scientifique, complotiste et révélateur d’au moins un conflit d’intérêts récemment publié par le journal Le Monde. Enfin, elle réussit la prouesse de mentionner (vaguement) une étude de l’ANSES aux conclusions pourtant archi-rassurantes pour appuyer ses affirmations :

sego-jc-1 sego-jc-2

email