Comment la Fondation Nicolas Hulot instrumentalise les mortalités infantiles par pneumonie

fnh-pneumonie

Le 16 novembre, la Fondation Nicolas Hulot (FNH) a fait le tweet alarmant suivant : « 1 million d’enfants meurent de pneumonie/an ; + de la moitié de ces décès sont dus à la pollution de l’air. http://ow.ly/w5s2306W8th  STOP! » Le lien nous dirige vers le site de la FNH, où l’on nous explique que « la pollution de l’air est un problème environnemental majeur en Ile-de-France ». Pour l’association écologiste, il semble qu’il existe un rapport entre les mortalités d’enfants par pneumonie et la pollution de l’air en France. Alerte Environnement a enquêté pour vérifier si c’est bien le cas.

Il est vrai que 5 jours avant le tweet de FNH, l’UNICEF a sorti un communiqué dans lequel il explique : « La pneumonie est la maladie infectieuse la plus meurtrière chez les enfants de moins de cinq ans. Elle a causé la mort de près d’un million d’enfants en 2015 (…). Près de la moitié des décès d’enfants causés par la pneumonie sont liés à la pollution atmosphérique (…). » Mais quand on lit le rapport de l’institution onusienne sur le sujet et publié le même jour, on apprend que ce fléau ne concerne ni l’Ile-de-France, ni la France, ni même les pays industrialisés développés. Quand on prend le nombre total de morts d’enfants par pneumonie, y compris celles non causées par la pollution atmosphérique, 99% concernent les pays en voie de développement ! Le pourcent restant concerne les pays de la CEE et de la CEI, en l’occurrence notamment la Russie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan… En outre, ces pneumonies d’enfants sont surtout dues à la pollution atmosphérique intérieure. Le rapport de l’UNICEF précise en effet : « Environ la moitié des morts d’enfants par pneumonie sont associés avec la pollution de l’air. Les effets de la pollution de l’air intérieur tuent davantage d’enfants dans le monde que la pollution atmosphérique extérieure. » Et cette pollution de l’air à l’intérieur des maisons est principalement due aux modes de cuisson et de chauffage au bois, au charbon et aux bouses. Tout ce qu’il y a de plus naturel et traditionnel !

Donc le drame de ces mortalités d’enfants mis en avant par la FNH n’a absolument rien à voir avec les problèmes de pollution atmosphériques que l’on connaît en France. On peut même constater avec cet exemple que les sociétés industrielles développées, tant décriées par les écolos, sont celles où l’on rencontre le moins de problèmes sanitaires dus à la pollution dans le monde.

Sources
https://twitter.com/fondationhulot/status/810019230615740416
https://www.unicef.org/french/media/media_93168.html
http://weshare.unicef.org/Package/2AM4080QW9DQ

email
Commentaires
  1. jG2433
    • un physicien
  2. Visor
  3. Daniel
    • Zygomar
  4. Alzine
  5. Zygomar
  6. Alzine
    • Zygomar
    • Alzine
  7. Alzine
  8. Alzine
  9. Alzine