Un exemple d’article de propagande du lobby bio

propagande«  Bio et pas cher, c’est possible » nous affirme le Parisien dans un article publié ce matin. Et peu importe d’ailleurs si votre compte en banque dit le contraire, il n’y a pas à discuter !

On admirera aussi les quelques perles de cet article comme :
Les tarifs abordables des marques distributeurs bio, que ce soit Carrefour, Hyper U ou Leclerc, ne se font pas au détriment des agriculteurs, se félicite Stéphanie Pageot, présidente de la Fnab, la Fédération nationale d’agriculture biologique des régions de France qui regroupe les producteurs bio. Pour surfer sur ce marché à forte croissance, les géants acceptent de jouer sur leurs marges. »
Donc l’agriculture conventionnelle doit, elle, subir la loi de la grande distribution…
-En effet, « sur le terrain, produire bio revient forcément plus cher, explique Florent Sebban, maraîcher bio à Pussay (Essonne). Quand les agriculteurs conventionnels aspergent leurs champs de carottes de Roundup, nous, nous devons passer et repasser pour arracher les mauvaises herbes ».
Une monstruosité technique : il n’y a pas de carottes résistantes au Round up !

Au Parisien (ex libéré) : « il faudrait se libérer de la propagande! »

email
Commentaires
  1. jG2433
    • Zygomar
  2. Seppi
    • Vincent
      • jG2433
      • Visor
      • Marie
        • dany
        • Zygomar
        • Marco
          • Seppi

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *