Halloween : les parents n’ont pas fini d’avoir peur !

Squelette, super héro ou sorcière, les enfants sont nombreux à se maquiller en ce 31 octobre. C’est aujourd’hui Halloween et c’est aussi aujourd’hui que 60 Millions de consommateurs vient de s’offrir le buzz du jour ! Comment ? En publiant « des tests à faire peur » pour reprendre l’expression utilisée par le magazine sur son site (voir ici). En publiant les résultats d’une étude sur la composition des maquillages pour enfants, 60 Millions de consommateurs ne cherche en effet qu’une chose : faire du bruit. Et ça marche. Il faut dire que le timing est excellent : une communication le 31 octobre, au milieu d’un pont où l’actualité est, il faut bien le reconnaître, plutôt calme. Résultat : presse écrite, radios, télés : c’est un carton plein au plan médiatique.

Et sur le fond ? Rien de neuf sous le soleil. Le magazine lui-même nous le rappelle : « chaque année, des déguisements et maquillages sont retirées des rayons après la découverte de substances interdites ». C’est donc ce que les journalistes appellent un marronnier, c’est à dire un sujet récurrent. Car que reproche-t-on aux masques et maquillages pour enfants ? La présences de résidus de Bisphenol A, de phtalates et autres allergènes. Bien entendu, ces éléments ne sont pas bons pour la santé… Sauf que les enfants ne passent pas 365 jours par an à se grimer le visage. Le risque est dépendant de la dangerosité des éléments mais aussi de leur exposition. D’autant que dans l’étude réalisée, « les teneurs restent au-dessous des limites réglementaires. » Bref, il s’agit d’un coup de com’ pour l’association de consommateur qui joue une nouvelle fois sur les peurs. Et si vous pensez qu’on va vous laisser tranquille avec Halloween, c’est raté ! Car vendredi dernier, Sud Ouest relayé une autre étude de 60 Millions de consommateurs sur les… bonbons (voir ici). Et surprise, « la liste des additifs chimiques présents dans nos sucreries est longue à faire peur » (encore la peur !). « Que l’on se rassure : pas question pour autant d’interdire les bonbons aux enfants et de se priver de confiseries : il suffit de savoir lire les étiquettes ou de passer aux bonbons naturels, ou bio » nous dit l’article. Et voilà comment l’industrie du bio parvient à s’inviter dans Halloween ! Bref, effrayant !


Halloween 2016 : des maquillages dangereux pour vos enfants ?

email
Aucun commentaire

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *