Même jouer au foot abîme le cerveau… Que font les ONG ?

Selon une étude menée par l’université écossaise de Stirling et parue dans la revue EBioMedicine, les capacités mémorielles pourraient baisser de 41% à 67% dans les 24 heures qui suivent une séance de têtes au football. Le problème est temporaire et limité dans le temps mais « nous estimons tout de même que le cerveau peut être touché sur la durée », a expliqué le Dr Magdalena Ietswaart, spécialiste de la neuroscience à l’université de Stirling, à la BBC. La légende qui voudrait que chaque tête coûte 20 neurones à son auteur ne serait donc pas si éloignée de la vérité… Mais alors, que font les ONG pour décourager la pratique du football ou changer les règles en rendant le toucher de la balle avec la tête aussi problématique que celui avec les mains ? On ne les entend pas ? On me dit qu’elles attendent de trouver un lien avec les phytos pour le faire…

email
Commentaires
  1. jG2433
  2. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *