La primaire EELV ? Le Cadet de ses soucis

Jean-Alain Cadet

« On n’est plus libre de penser différemment. » Jean-Alain Cadet, conseiller régional Europe écologie – Les Verts (EELV) de la Réunion et leader (dans les faits même s’il a dû céder sa place de secrétaire régional en mai 2016 afin d’éviter le cumul des mandats) de la formation écologiste sur l’île, ne mâche pas ses mots. Jeudi 13 octobre, il a annoncé dans un communiqué plein de fautes (corrigées par nos soins dans les extraits que nous citons) qu’il ne participerait pas à la primaire de son parti. Regrettant que « ce (soit) les mêmes qui dirigent depuis 50 ans » et  que « la puissance financière (…) impose sa loi », il s’en prend au « système » qui « condamne tout projet de rénovation de la société » : « Tout cela ressemble à un jeu de dupes tant que la société n’en prendra pas conscience. » C’est pourquoi, « (il) ne votera pas pour la primaire des écologistes (ni à une autre) », assimilant de facto son parti au « système ». En effet, voter à la primaire d’EELV, c’est « acquiescer au discours de son parti » et dans ce cas, « on n’est plus libre de penser différemment ». En effet, dans les partis dont EELV, « les réformateurs sont écartés ou bannis », critique-t-il. « À quoi bon organiser une primaire pour départager des personnes qui pensent la même chose ? N’eut-il pas été plus salutaire de débattre sur des projets et sur les divergences de vues ? » Et de conclure : « Non je ne voterai à aucune primaire. »

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. Alzine
  3. roger
  4. Alzine
    • Seppi
  5. Alzine
  6. Alzine
    • Seppi
  7. Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *