Les agris en grande souffrance

agriculteurs

Explosion de la détresse. Les statistiques font froid dans le dos. Au premier semestre 2016, le service Agri’écoutes lancé par la Mutualité sociale agricole pour prévenir le suicide des exploitants a reçu 1 700 appels, soit une moyenne de 285 par mois contre une centaine chaque mois sur la même période en 2015 (même si le service lancé en octobre 2014 était encore jeune donc sans doute moins connu à l’époque).

Un rapport de l’agence nationale de santé publique du 5 octobre confirme cette tendance inquiétante. Il constate que la mortalité par suicide affecte significativement les agriculteurs français ces dernières années : en 2010 et 2011, 296 suicides ont été recensés. « Comparé au reste de la population française, cela dénote d’un excès de suicides chez les agriculteurs de 20% en 2010 » écrit Le Point.

La faute aux contraintes (dont les environnementales). « Plusieurs études ont décrit les conditions de vie et de travail de la population agricole comme étant particulièrement singulières et contraignantes. Leurs conditions de travail sont notamment caractérisées par de fortes contraintes physiques, de larges amplitudes horaires, des contraintes environnementales et climatiques, ainsi que des événements sanitaires », commente le rapport. « Toutes ces contraintes professionnelles peuvent avoir des répercussions indéniables sur l’équilibre personnel des travailleurs agricoles. Ceci est d’autant plus vrai que les agriculteurs doivent assez souvent faire face à un important isolement professionnel et social. »

Enfin, selon la Mutualité sociale agricole, plus de la moitié des paysans imposés au régime réel risque de déclarer des revenus inférieurs à 354 euros par mois cette année contre 30% un an auparavant.

Résultat, selon un sondage Datagri, 92% des agriculteurs français n’investiront pas dans du nouveau matériel cette année.

Derrière les statistiques, des histoires d’hommes et de familles. Depuis le 1er février, l’exploitation de Rodolphe est en redressement judiciaire. Avec dignité et pudeur, cet agriculteur, père de cinq enfants, raconte les restrictions au quotidien. Un reportage poignant diffusé ce jeudi 13 octobre 2016 dans le JT de 13h sur TF1 :

email
Commentaire
  1. Visor

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *