Phytos : un peu de bon sens paysan svp !

 

agriculteur

Dans la presse agricole départementale, Jérôme Desprey, le secrétaire général adjoint de la FNSEA, écrit que les « phytos » sont un « bouc émissaire facile ». Alors que « les paysans vivent une année historiquement mauvaise », « on alourdit les contraintes » dénonce-t-il : « chaque semaine, (…) une norme imaginée, un boulet bien lourd viennent agrémenter l’activité des exploitations ». « Dernière en date, la révision des zones de non traitements ayant par conséquence la suppression de 4 Mha pour la ferme France, c’est intolérable » critique Jérôme Desprey. En effet, « face aux aléas climatiques qui perturbent les productions de façon dramatique, il nous faut protéger nos plantes pour éviter maladie et insecte », « face aux aléas médiatique, il nous faut expliquer que l’utilisation des produits phytos se fait selon les règles édictées par l’Etat et non au bon vouloir de chacun », « face aux risques de perdre des milliers d’emplois et autant d’hectares de terres cultivables, nous devons préserver nos capacités de production, d’exportation et de solution pour notre pays. » Et Jérôme Desprey de s’en prendre à cette société « qui cherches des coupables à chaque tournant », en l’espèce « les phytos », « boucs émissaires faciles ». Le « credo » des agris, rappelle-t-il, c’est « défendre et faire vivre nos fermes, pas les firmes ». Du « bon sens paysan » dont la France aura bien besoin si elle souhaite rester un grand pays agricole.

email
Commentaires
  1. Visor
    • Daniel
    • douchy
  2. JLouX

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *