« Pesticides, le poison de la terre : réaction du président de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC Cognac (UGVC)

cognacSud Ouest répercute la réaction de la profession à la propagande écolo-médiatique. Extraits du discours de Stéphane Roy, président du syndicat viticole UGVC, tenu la semaine dernière devant 400 viticulteurs :

Sur la pseudo omerta : « On présente souvent les viticulteurs comme insensibles aux alertes des associations environnementales et conditionnés par le lobbying des firmes phytosanitaires. C’est idiot, car ces riverains qui vivent auprès de nos parcelles, ce sont bien souvent nos amis, nos familles. Ces enfants qui étudient dans ces petites écoles entourées de vignes, la plupart du temps, ce sont les nôtres. Serions-nous cyniques à ce point ? Si des études épidémiologiques doivent être menées, et bien qu’elles soient faites, nous ne nous y sommes jamais opposés, bien au contraire. La viticulture est favorable à la transparence sur le sujet […].»

Sur la désinformation : « Les reportages télévisuels alertent sur un sujet qui nous interpelle tous mais colportent aussi beaucoup de désinformation. Quand on lit les études citées en référence, on s’aperçoit parfois que les résultats sont détournés pour servir une lutte médiatique contre les grandes firmes phytosanitaires. Quand on entend que les viticulteurs traitent leurs vignes pour s’agrandir et être plus rentables, on se dit que les auteurs font preuve d’une méconnaissance la plus totale de notre métier […]. »

Et une conclusion très claire : Dans cette lutte où le raisonnement scientifique n’existe plus […], chacun cherche à susciter l’adhésion de l’opinion – et tant pis s’il faut s’arranger avec la vérité !

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. Alzine

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *