Le CSA rappelle-t-il à l’ordre Cash Investigation ?

csaUne délibération du CSA passée inaperçue au cours de l’été mais qui prend tout son sens alors qu’une nouvelle édition de Cash Investigation a été diffusée hier soir :

Après un examen de l’émission litigieuse, le Conseil a regretté que les journalistes aient indiqué de manière erronée qu’une étude de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire avait révélé que 97 % des denrées alimentaires contenaient des résidus de pesticides, alors que l’étude fait état, en réalité, de 97 % de ces denrées qui contiendraient des résidus dans les limites légales.

En conséquence, le CSA a demandé aux responsables de France Télévisions de veiller à respecter, à l’avenir, leurs obligations en matière de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information, telles que prévues à l’article 35 du cahier des charges.

En attendant,  Luc Hermann, producteur associé à « Cash Investigation » et Emmanuel Gagnier, co-rédacteur-en-chef de l’émission étaient invités sur Europe 1 hier matin pour une séquence promotion de leur émission avec un message clef : « le succès de l’émission, c’est que nous prenons le temps, plus d’un an… ».  Il faut bien sûr comprendre : prendre le temps pour la désinformation. Évidemment, pas une question portant sur la délibération du CSA…

 

 

 

 

 

http://alerte-environnement.fr/2016/09/12/elise-lucet-ou-comment-faire-une-interview-orientee/

http://alerte-environnement.fr/2016/02/19/cash-investigation-persiste-et-signe-dans-lerreur/

 

email
Commentaire
  1. illi

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *