« St Jean de la désunion » »

Sans titreSuite à la décision du député Gérard Bapt d’interdire l’épandage de pesticides à moins de 50 mètres d’un îlot d’habitation dans sa commune de Saint-Jean (Haute-Garonne), dont il est premier adjoint, les réactions se multiplient. Nous signalons celle de Yvon Parayre, président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne publiée dans le « Trait d’union paysan », journal agricole de la Haute-Garonne.

Il faudra un jour que nos médias cessent de présenter l’agriculture conventionnelle comme un des pires maux de la Terre et de l’opposer au bio, paré lui de toutes les vertus. Si cette vision simpliste et manichéenne touche au ridicule depuis longtemps, elle devient maintenant dangereuse pour notre avenir.
Il est consternant de voir que même le député Gérard Bapt, avec qui la Chambre d’Agriculture entretient pourtant des relations intelligentes depuis plusieurs années, a fini par céder à la paranoïa sur les phytosanitaires. Avec l’arrêté « anti-pesticides » qu’il a fait signer à la municipalité de St Jean de l’Union, il réalise une sortie de piste déplorable autant qu’absurde. Il nie par là la réalité des faits, qui montrent une diminution depuis des décennies du dosage des produits utilisés en agriculture. Il nie les efforts faits par les agriculteurs, la sévérité de la réglementation et la pertinence des systèmes d’évaluation des risques élaborés par les organismes de surveillance sanitaire de notre pays. Il nie le concept même du rapport bénéfices/risques des phytosanitaires. Lui qui est médecin, oserait-il faire interdire l’aspirine au motif qu’il y a de possibles effets indésirables ? Soigne-t-il ses patients uniquement par des plantes ? Se souvient-il enfin que le rôle d’un médecin est de soigner les gens grâce à cette famille de pesticides que l’on appelle « médicaments » ?
Cette posture démagogique et politique intervient à un moment où, plutôt que de taper sur une cible facile, l’agriculture a plus que jamais besoin qu’on se rassemble autour d’elle. Hurler avec les loups n’a jamais grandi personne…
Yvon Parayre
Président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. Alzine
  3. Alzine