Bruckner contre les décroissants

Pascal Bruckner
Coup de gueule d’un intellectuel contre la décroissance. Après avoir estimé qu' »Emmanuel Macron fait le pari (de) réconcilier les Français avec l’argent » et qu’ « une France où chaque famille, chaque foyer peut vivre décemment et envisager l’avenir n’est pas forcément une France ‘bourgeoise’», Pascal Bruckner affirme dans Le Figaro que « la gauche et la prospérité peuvent faire bon ménage ». Toutefois, estime-t-il, « la tendance dominante consiste à dire que tout appétit de richesse est un pacte avec le capitalisme maudit ». Ce qu’il regrette. En effet, à entendre cette pensée dominante, « la France devrait entrer dans la décroissance, se préparer à une forme de paupérisation consentie où les besoins de chacun, pour ‘sauver’ la planète, seraient ramenés à un minimum vital. » Une attaque argumentée, sensée et virulente contre l’écologisme et le refus dogmatique du progrès scientifique même lorsqu’il est bon pour l’homme et qu’il améliore son quotidien. Mais la pensée dominante n’a rien à voir avec la pensée majoritaire, sous-entend Pascal Bruckner pour qui « la popularité de Macron vient » justement « de ce qu’il s’adresse au libéralisme potentiel des Français, de toutes origines, à leur envie légitime d’améliorer leur condition. » L’entretien peut être lu dans son intégralité ici.
email
Commentaire
  1. jG2433