Néonicotinoïdes : le cirque médiatique va se poursuivre

Sans titreLe Sénat vient d’achever sa deuxième lecture de la loi biodiversité. Les sénateurs ont « pondu » un amendement de « synthèse » sur les néonicotinoides qui rejette le projet de l’Assemblée nationale. Maintenant la commission paritaire (Sénat et  Assemblée nationale) va se réunir pour essayer de trouver pour l’ensemble du texte une position commune
Le dispositif sénatorial est le suivant : l’ANSES, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, est sollicité d’un rapport avant la fin de cette année dressant un bilan bénéfice-risque de l’usage de ces pesticides par rapport aux produits ou méthodes de substitution disponibles. À partir de ce bilan, sera interdit au 1er juillet 2018 l’usage des néonicotinoïdes pour lesquels un produit présentant un bilan plus favorable existe. Le projet de loi prévoyait ensuite leur interdiction à compter du 1er juillet 2020. Mais la majorité sénatoriale de droite l’a modifié en supprimant cette limite.
Bien évidemment du côté des associations écolos et autres, il s’agit d’un recul inacceptable. Le Monde fidèle porte parole reprend bien évidemment les accusations contre le poids des lobby.
Il est certain que la bataille médiatique va reprendre de plus belle. Il faut s’attendre à de belles prises de parole dénonçant les affreux vendus aux lobbys en faisant un salmigondi avec le dossier de ré-homologation du glyphosate. Notre président nous le dit à chaque intervention « la France va mieux ». Du côté de la démagogie, il est incontestable que la France va toujours bien.

email
Commentaires
  1. Seppi
  2. Marco
    • Raoul-Hugues
    • Seppi
      • Marco
        • yann
          • Marco
  3. Alzine
    • Seppi
      • Alzine
  4. un physicien
    • Seppi