Générations Futures et les pesticides : ce n’est plus de la communication, c’est de la propagande ?

Sans titreAprès la nouvelle sortie médiatique de Générations futures sur les «victimes des pesticides », la Coordination rurale publie la réaction d’un agriculteur « en colère ». Il faut dire que la nouvelle opération de com’ de Générations Futures associe tout et n’importe quoi : de la maladie grave reconnue comme maladie professionnelle ….à la mort de chats en passant par tout un tas de pathologies dont personne peut nous dire les causes réelles. Bref une compilation de témoignages qui ressemble plus à de la propagande !

Et l’agriculteur « en colère », Éric Lavoine, de rappeler quelques vérités :

-« Le retrait de certains produits phytosanitaires efficaces n’est pas toujours très judicieux dès lors que les solutions de substitution moins efficaces obligent à effectuer davantage de passages ou à augmenter les doses pour un résultat similaire. Les avis d’experts compétents ont toujours eu ma faveur sur l’avis de responsables associatifs et/ou politiques qui cherchent à se refaire une place là où les électeurs les ont évincés.

-« Les agriculteurs du haut de leurs gros tracteurs nous considèrent comme des cloportes. » Tel est le type de message que véhiculent les témoignages des « victimes des pesticides » compilés par l’association. « Si je ne peux qu’être compatissant envers ces personnes, je suis outré par la généralisation qu’ils font, explique Éric Lavoine. « Nous savons pertinemment que l’usage de ces produits n’est pas neutre et nous sommes toujours très attentifs. D’abord parce qu’ils sont très coûteux, et surtout parce que nous sommes des citoyens responsables avant même d’être agriculteur, et donc soucieux de préserver la terre, notre outil de travail, et la santé de nos voisins. »

-Lors de son interview au micro de France Bleu Picardie, M. Veillerette demandait une interdiction d’épandage des produits phytosanitaires à moins de 100 m des habitations. Si l’annonce est bien calibrée pour de la communication, elle paraît pour le moins irréfléchie selon l’agriculteur :« Avec l’urbanisation croissante et la perte considérable de surfaces cultivées, de nombreuses terres agricoles se trouvent à moins de 100 m des habitations. Quand nos champs seront remplacés par des zones industrielles, les néo-ruraux plaintifs vivront avec biens des regrets du bon temps où l’agriculteur venait trois fois par an s’occuper de ses cultures. »

 

Et de conclure : «Veillerette, comme une majorité de ses camarades « écolo-bobos»,se trompe de combat, regrette Éric Lavoine. « Ils croient faire progresser la protection de l’environnement par des propos diffamants aux agriculteurs et par leur mise en accusation. Mais ce sont les agriculteurs qui vivent dans les espaces ruraux, qui entretiennent les territoires et qui participent au maintien d’un environnement écologiquement viable. Au lieu de passer son temps à cracher son venin sur notre profession, il ferait bien d’utiliser son énergie au maintien de l’agriculture française ! »

email
Commentaires
  1. Alzine
    • Zygomar
    • roger
      • Seppi
        • Alzine
  2. rageous
  3. Zygomar
  4. VANDAX
    • Zygomar
      • VANDAX
        • Zygomar
          • VANDAX
    • douar
    • Marco
  5. Alzine
    • Alzine
  6. Alzine
  7. zygomar
    • VANDAX
      • Marco
        • VANDAX
          • Marco
      • roger
  8. Laurent Berthod
    • Marco
  9. Alzine