Impasses sur les cultures mineures : enfin une reconnaissance médiatique ?

impasseL’AFP, bien connue pour son parti pris pro-écolo ferait-elle une évolution sur la question des phytos ? A moins que l’actualité soit tellement criante que l’agence de presse ne puisse faire l’impasse dessus. Dans tous les cas, cette dépêche, « Sans pesticides, le problème des impasses technologiques sur les cultures »  publiée il y a quelques heures nous a surpris au premier abord. Il est rare que le monde médiatique s’intéresse aux impasses techniques de plus en plus nombreuses auxquelles les agriculteurs se trouvent confrontés. Il faut dire que l’actualité est importante sur ce sujet : interdiction prochaine des néonicotinoïdes, manifestation d’arboriculteurs contre l’interdiction du diméthoate, seule molécule à même de lutter efficacement contre la mouche drosophila suzukii, etc.

Les lourdes difficultés qu’entraîne une législation absurde apparaissent aux grands jours : ce ne sont pas les firmes qui font du lobbying mais les « vrais gens », ceux qui vivent de leur production et  qui font part de leur désarroi. Evidemment les media ne peuvent complètement fermer les yeux même si l’idéologie n’est jamais loin. Ainsi, l’AFP trouve quand même le moyen de dire dans sa dépêche, que si les agriculteurs ont ces problèmes, c’est qu’on les a habitués à trop utiliser les phytos ! Et qui va-t-on interroger pour le dire ? des scientifiques, qui par définition sont bien éloignés du terrain.

En bref, on commence à s’intéresser aux problèmes des producteurs…mais on les prend toujours pour des enfants.

 

 

 

 

email