Cerises : la schizophrénie de l’administration française

Sans titreLes producteurs de cerises de PACA lèvent la voix depuis quelques jours face à une législation aveugle et déconnectée du terrain. Cette année, les autorités françaises ont décidé de ne pas renouveler l’autorisation du diméthoate, seule méthode efficace pour protéger les cerisiers d’un ravageur « particulièrement virulent », la mouche « drosophilia suzukii ».  Sauf que cette molécule est autorisée dans les autres pays européens, gros concurrents de la France, l’Italie et l’Espagne. Résultats : les producteurs de cerises se trouvent démunis face à un ravageur…et confrontés à une forte distorsion de concurrence.

« Tout sera fait (…) pour que vous ne puissiez vous retrouver dans une situation où vous ne puissiez pas produire alors que nous pourrions avoir sur les étals des cerises d’Espagne et d’Italie », a tenté de les rassurer le préfet, Bernard Gonzalez, avant de recevoir une délégation.

Sauf que le problème n’est pas nouveau et les producteurs tirent la sonnette d’alarme depuis un certain temps !

Quant aux autorités, elles ne semblent pas très pressées de leur répondre surtout en ces temps de phobie anti-phytos.

 

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. Seppi
  3. Thibault
  4. Victor