Opération de com’ pour réhabiliter Élise Lucet ?

Sans titreAprès les multiples errements révélés sur la dernière édition de Cash investigation, revoilà Elise Lucet sur le mode « perso ». Une belle opération de com’ pour continuer à faire croire au mythe David contre Goliath.  Bref une journaliste contre les grandes multinationales.

Alors évidemment, on en repasse une couche supplémentaire contre les « communicants »  et leur grande puissance :

« Et nous avons voulu lutter contre le mur des communicants. Au fil des années, la petite attachée de presse a été remplacée par toute une équipe très organisée. Nous, les journalistes, nous nous sommes insidieusement laissés imposer leurs règles. Mais nous ne pouvons pas nous contenter des refus opposés par les grands patrons, les politiques, auxquels nous avons des questions à poser après une enquête sérieuse. La politique de la chaise vide, c’est trop facile ! »

Sur le mode « nous on représente les téléspectateurs » :

« Nous nous sommes dit que nous irions les retrouver dans les endroits publics où ils s’expriment, parce que nous sommes les représentants des téléspectateurs »

et on « recherche « la vérité !

« nous devons aller chercher la vérité même si ceux que nous sollicitons sept fois, huit fois, ne veulent pas la donner. »

Sur ce dernier point, on admirera d’ailleurs le culot d’Elise Lucet qui ne s’est pas vraiment embarrassée de cette notion dans sa dernière enquête !

Et enfin la palme de l’hypocrisie : « Nous, nous ne sommes pas militants, nous ne savons jamais exactement à quoi l’enquête aboutira. »
On comprend mieux maintenant le degré 0 de rigueur scientifique d’Elise Lucet.

email
Commentaires
  1. rageous
  2. Seppi
  3. roger
  4. Daniel
  5. jc83240@orange.fr
  6. alain