Epandage de Villeneuve : l’étrange contre-feu de Générations futures

Sans titreL’affaire de l’épandage de Villeneuve (voir ici un de nos billets précédents) est relancée ces jours-ci par communiqués interposés. D’abord un communiqué de la FDSEA locale affirmant que le soufre épandu par un viticulteur bio est à l’origine de l’intoxication des écoliers. Quelques jours après, c’est au tour de Générations Futures de lancer un contre-feu en affirmant formellement que le soufre n’est pas en cause et qu’il s’agit même d’une « rumeur ». A l’appui de cet affirmation : un extrait d’une note de l’Agence régionale de santé (ARS) qui aurait été révélée par l’émission Cash investigation et précisant : « des tracteurs ont répandu le jour même des produits fongicides secondairement identifiés ( par le centre anti-poison du CHU de Bordeaux) contenant les substances actives suivantes le mancozèbe, le mefenoxam , la spiroxamine…./…Les effets connus des fongicides identifiés sont concordants avec les symptômes décrits par les enfants et personnels de cette école. »

Et la vérité dans tout ça : c’est qu’on n’en sait rien ! Cet extrait de la note de l’ARS (dont personne n’a d’ailleurs obtenu le texte in extenso !) n’apporte pas grand-chose ; on savait déjà que d’autres traitements avec des molécules de synthèse ont été faits le même jour. A noter que l’ARS parle de « secondairement ». Difficile de savoir exactement ce qu’elle veut dire dans ce contexte mais on peut imaginer que l’ARS a fait une analyse des traitements donnés le jour J dans un rayon assez large autour de l’école.

De même, le traitement d’une parcelle de vigne bio attenante à l’école a été effectué autour de 13h30. Pour le site agriculture-environnement citant les premiers éléments de l’enquête en juin 2014, les symptômes décrits par les enfants correspondent à une intoxication par le soufre. « L’orientation du vent, tout comme les symptômes décrits par les enfants (picotements oculaires et maux de gorge), confirment une intoxication à partir de soufre en provenance de cette parcelle. « Ma fille sentait le sulfate à plein nez, je connais l’odeur », confirme un parent qui travaille à la vigne depuis une vingtaine d’années. « Elle a été malade pendant deux jours, pourtant elle a l’habitude d’être dans la vigne », poursuit-il.

En clair, on ne peut incriminer ni l’un ni l’autre formellement comme le relève d’ailleurs une association environnementale locale, la Sepanso au blog Côté Châteaux (France 3) : « il y a les deux : un viticulteur conventionnel et un viticulteur bio qui sont mis en cause  » selon Me François Ruffié, l’avocat de la Sepanso.

Et le blog Côté Châteaux de conclure Il est pour l’heure prématuré de tirer des conclusions  car l’heure est à l’instruction de cette affaire, le magistrat désigné va analyser à charge et à décharge  et devra dire quels produits ont pu conduire à ces irritations des yeux, à ces nausées et autres symptômes de maux de tête vécus par les 23 enfants et l’institutrice (celle-ci a même été transporté à l’hôpital proche).  Certes les constatations médicales et le rapport de l’Ars sont versés au dossier, mais le juge d’instruction ne va pas manquer de demander l’avis d’experts en chimie et en santé humaine, pour connaître le lien de cause à effets dans cette déplorable affaire. Des expertises vont donc être diligentées par la justice à Libourne, en attendant d’éventuelles mises en examens et un procès.

On imagine bien les intérêts de Générations futures à réagir aussi fortement. Si effectivement, il s’agit d’un « pesticide » bio qui est à l’origine de cette intoxication, c’est tout un argumentaire en faveur du bio (et des finançeurs de Générations futures) qui s’effondre du jour au lendemain ! Et la revendication d’une interdiction des traitements phytosanitaires à proximité des lieux d’habitation et des écoles concernerait aussi les producteurs bio. Par certain que tous les acteurs de la filière soient d’accord ?!

 

Sources :
http://alerte-environnement.fr/2014/06/30/affaires-des-ecoliers-intoxiques-on-nest-sur-de-rien/
http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/2016/03/10/epandages-de-villeneuve-generations-futures-veut-balayer-une-rumeur.html
http://www.agriculture-environnement.fr/actualites,12/pesticide-segolene-royal,939

email
Commentaires
  1. domino
  2. Bebop76
  3. roger
    • Bebop76
    • Seppi
      • roger
        • Seppi
  4. Marco
  5. Alzine
  6. Alzine
    • roger
      • douar
        • Alzine
  7. Alzine
    • Zygomar
  8. Alzine
    • Zygomar
    • Alzine
  9. Alzine
  10. Alzine
  11. Alzine
  12. Kévin M
  13. VANDAX
  14. Alzine
    • grogro60