Pommes et pesticides : le délire n’a plus de limite !

Sans titreNous sommes tombés ce matin sur cet article pour le moins alarmiste sinon totalement dépourvu de nuance. Son titre est déjà tout un programme : Perturbateurs endocriniens : pourquoi manger une pomme quand vous prenez la pilule contraceptive peut vous mettre en danger de mort.

Et le pire, c’est que c’est un scientifique qui s’exprime. Rappelez-vous il y a quelques mois, une équipe Inserm du Centre de biochimie structurale de Montpellier avait sorti une étude sur l’effet cocktail dont les associations anti-phytos nous rabâchent les oreilles depuis des années.

Après avoir passé au crible une cinquantaine de molécules (pesticides, médicaments…), en testant 780 combinaisons sur 1 seul récepteur (48 récepteurs hormonaux chez l’homme), celle-ci a observé une démultiplication des effets pour deux d’entre elles. Les deux substances en question étaient un œstrogène, l’éthinylestradiol (un des composants actifs des pilules contraceptives) et un pesticide organochlorés, le trans-nonachlor (molécule interdite depuis 1981 en Europe!).

Et c’est maintenant un chercheur de cette équipe ayant conduit l’étude qui s’exprime avec toute la rigueur scientifique requise. Exemple : « Pour un adulte, le fait de manger une pomme avec un petit peu de pesticides dessus ne sera pas très grave pour la santé, sauf si les pesticides sont associés à une autre molécule avec la même pomme, ce qui est possible si la personne en question est une femme qui prend la pilule contraceptive par exemple »…sauf que sa propre expérience ne le prouve en rien !

Volonté de faire sa pub par du sensationnalisme ? militantisme ? Nous n’avons pas (encore) de réponse mais ce qui est inquiétant, c’est qu’un chercheur de l’Inserm tienne ce type de propos ou du moins ne prenne pas le temps de se relire.

email
Commentaires
  1. Marco
  2. Alzine
  3. Alzine
  4. Alzine
    • roger
  5. Alzine
    • Zygomar
  6. Alzine
  7. Laurent Berthod
    • Alex
      • Thibault
  8. douar
  9. Alzine