Virus Zika : quand les anti-phytos propagent un hoax

Sans titreDepuis quelques semaines, le virus ZIKA fait la une de l’actualité ! Et depuis quelques jours, sa responsabilité supposée dans l’apparition de nombreux cas de microcéphalies est de moins en moins évidente…du moins pour les media. Le grand coupable, le coupable idéal, est Monsanto évidemment…qui serait le fabricant du larvicide pyriproxyfène, utilisé dans la lutte contre les espèces de moustiques vecteurs du virus ZIKA. Et qui est à l’origine de cette nouvelle thèse ? Selon Seppi, il s’agit de « la Red Universitaria de Ambiente y Salud – Medicos de pueblos fumigados (réseau universitaire de l’environnement et de la santé – Médecins des agglomérations aspergés de pesticides) », qui était déjà à l’origine du hoax sur la présence de glyphosate dans les tampons hygiéniques. En clair : un association militante anti-phytos.

Le Monde, repris par l’Express reprend cette thèse et pour une fois appelle à prendre du recul, beaucoup de recul…y compris sur le lien entre le virus ZIKA et les cas de microcéphalies. Quant à Monsanto, l’entreprise a démenti avoir un quelconque lien avec la société « Sumitomo », fabricant du pyriproxyfène.

En bref, nous avons à faire à une vaste opération de com’ profitant de la confusion autour de cette épidémie, sauf que cette-fois ci, les media ne s’y laissent pas tous prendre, la preuve avec cette vidéo de 20minutes.fr.

 

 

email
Commentaires
  1. Seppi
  2. Alzine
    • VISOR
      • roger
  3. Alzine
  4. Alzine
  5. Alzine
  6. Alzine
  7. loup garou