Cash Investigation : Libé dénonce l’intox !

Cash Investigation : Libé dénonce l’intox !

Non, vous n’avez pas rêvé ce matin en lisant cet article de LibérationLe journal dénonce bel et bien « le chiffre bidon de Cash Investigation ». Rassurez-vous cependant, les media dits « pro-firmes » s’en prennent quand même plein la figure…pour avoir rétabli la vérité.

C’est sur l’énorme contre-sens portant sur les 97% que Libération s’en prend à cash investigation. La réponse de Martin Boulot, « auteur de l’enquête » ne le sert pas vraiment mais confirme qu’il a (volontairement ?) rien compris aux chiffres de l’EFSA :

Les 3 % restants ne sont pas des produits «bio ou à très faible teneur en pesticides» mais ceux qui dépassent les limites légales de résidus et ce n’est pas parce que l’Efsa indique que « plus de 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides dans les limites légales », que 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides. […]En effet, le rapport de l’Efsa précise que sur ces 97,4 %, 42,8 % contiennent des résidus détectables mais ne dépassent pas les limites autorisées, alors que 56,4 %… ne contiennent aucun résidu détectable. […] Contacté par Désintox, Cash investigation se défend en assurant que les 54,6 % d’aliments sans résidus détectables contiennent en réalité des pesticides mais dans des quantités non mesurables. Une justification qui fera l’objet d’un deuxième désintox.

Bref, un bonne surprise de la part de Libé même si on aurait pu s’attendre à un paragraphe sur la présence de résidus dans le bio.

Lire aussi :
> 97% de nos aliments contiennent des pesticides / BALIVERNE #07

Addendum : la réponse de Cash Investigation à Libé Désintox

email
Commentaires
  1. loup garou
  2. jG2433