Greenpeace félicite L’Oréal, conseillé par l’ex-boss de Greenpeace

Sans titreDans Le Parisien, Jérôme Frignet, responsable de la campagne Forêts chez Greenpeace, s’insurge contre l’huile de palme, « l’une des principales causes de la déforestation tropicale ». Tout en expliquant que Greenpeace a interpelé les entreprises qui utilisent l’huile de palme dans leurs produits, le responsable de la multinationale verte en a profité pour donner un satisfecit à L’Oréal, la multinationale du cosmétique. Selon lui, L’Oréal s’est « plutôt montré réceptif à nos arguments », s’engageant à ce que ses achats d’huile de palme ne contribuent plus à la déforestation d’ici à 2020. Certes, il admet que la tâche est complexe, mais se félicite que « L’Oréal s’est entouré de consultants spécialisés pour effectuer ce travail ». Or ces « consultants spécialisés », c’est Transitions, la boîte de com’ créée par Bruno Rebelle qu’il dirige avec Emmanuelle Brisse. Or le premier a été le boss de Greenpeace France entre 1997 et 2003, avant de devenir n°2 de Greenpeace International jusqu’en 2006, et la seconde a été directrice de communication de Greenpeace entre 2005 et 2008. C’est ça ce qu’on appelle l’économie circulaire, non ?

email
Commentaires
  1. Alex
  2. Alzine