L’étrange travail législatif de Jean-Louis Roumégas

Le 25 novembre dernier, Jean-Louis Roumégas, député écologiste a déposé une proposition de loi « visant à intégrer le principe de substitution dans le cadre réglementaire national applicable aux produits chimiques ». Jusque-là, rien d’extraordinaire pour un député écologiste mettant sur le compte des produits phytosanitaires issus de la chimie de synthèse un bon nombre de maladies.

Ce qui devient étrange, c’est quand le député qui dépose une proposition de loi…soit le seul à déposer l’ensemble des amendements existants à cette même proposition, soit 28.

Incompétence ? Façon de donner de l’ampleur à une loi qui n’en a pas ? On attend vos suggestions !

 

 

 

 

email
Commentaires
  1. Roger
  2. Seppi