Le tribunal Monsanto : la vaste fumisterie à venir pour 2016

Un lecteur (merci à lui!), nous a fait suivre une étrange invitation de la Fondation « Tribunal Monsanto » pour une conférence de presse organisée le 3 décembre à Paris. Le sujet : l’organisation du procès de Monsanto du 12 au 16 octobre 2016 (rien que ça!). Évidemment, dans la liste des intervenants, que des personnalités « neutres » : Marie-Monique Robin, Olivier de Schutter, Vandana Shiva (égérie indienne de la lutte anti-OGM). Et c’est pire encore parmi les soutiens : Corinne Lepage, Gilles-Eric Séralini, François Veillerette, etc.

Sans sourciller, le communiqué de presse affirme : « Organisé à La Haye, du 12 au 16 octobre 2016, le Tribunal sur Monsanto aura pour mission d’évaluer les faits qui lui sont reprochés et de juger les dommages causés par la multinationale. Le Tribunal prendra appui sur les Principes directeurs relatifs aux entreprises et droits de l’homme adoptés au sein de l’ONU en 2011. Le Tribunal prendra également appui sur le Statut de Rome créant la Cour pénale internationale en vigueur depuis 2002 afin d’évaluer les actions de Monsanto au regard des crimes de droit international que ce Statut prévoit et afin d’examiner s’il s’impose de réformer le droit pénal international pour que soit reconnu le crime d’écocide et que la responsabilité pénale des personnes physiques coupables de ce crime puisse être engagée. »

Sous couvert de « droit », de « principes », etc., on devine facilement le verdict qui sera prononcé à l’issue de ce procès.

Au fait, les organisateurs, vous ne perdriez pas un peu la tête. Un « procès » médiatique  ? Vous ne déraperiez pas un chouillat ?

email
Commentaires
  1. douar
  2. Thibault
    • roger
  3. Daniel
    • roger
  4. Alzine
    • VISOR
    • miniTAX
  5. Thibault
    • roger
  6. miniTAX
  7. Alzine