Ecophyto 2 : un aberration qui peut rapporter gros !

Le nouveau plan Ecophyto  a été rendu public par le ministre après une phase de consultation. En réalité, tout le monde s’en fout car le véritable enjeu c’est l’ordonnance qui crée les CEPP (Certificats d’économie de produits phytosanitaire). Un truc génial pour occuper des fonctionnaires et surtout pour faire rentrer de l’argent selon les besoins médiatiques et financiers du gouvernement. Cette ordonnance crée un nouvel impôt mais son assiette et son mode de calcul seront définis plus tard par décret. Les CEPP seront une usine à gaz qui institue un véritable marché. Un distributeur français s’il veut échapper à la taxation pourra aller chercher des CEPP auprès de ses collègues mais aussi auprès d’organisations du type chambre d’agriculture. Chez Alerte Environnement, on est peut-être un peu limité intellectuellement mais on ne comprend pas. Comment un établissement public (une chambre d’agriculture) peut recevoir des CEPP et ensuite les rétrocéder ? Les directeurs vont certainement lancer les techniciens à faire du CEPP à tout va : un truc génial pour espérer renflouer les caisses.

Texte ordonnance :

« Certaines personnes, autres que celles mentionnées au I (les obligés = les distributeurs), exerçant une activité de conseil aux agriculteurs qui mettent en place des actions visant à la réalisation d’économies de produits phytopharmaceutiques peuvent obtenir en contrepartie des certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques. Ces personnes sont dénommées les « éligibles ».

email
Commentaires
  1. Phylloxer@
  2. JG2433
    • un physicien
    • rageous
      • Zygomar