Greenpeace aime censurer !

Dans un billet largement développé (comme toujours !), l’arboriculteur Daniel Sauvaitre revient ces jours-ci sur le conflit qui oppose l’Association Nationale Pommes Poires dont il est président à Greenpeace, suite à la publication du rapport de l’ONG « « pommes empoisonnées ». Procédures judiciaires dont on verra peut-être l’aboutissement dans quelques jours.

L’occasion aussi pour Daniel Sauvaitre de révéler un autre épisode, toujours avec les mêmes acteurs ! Le 19 novembre prochain, Greenpeace et un panel « d’ONG » environnementalistes, Pesticide Action Network (PAN Europe), Eurocoop (Euopean Community of consumers and coopérative), IOBC (International organisation for biological control) et IBMA (International Biocontrol Manufacturers Association) organisent une symposium intitulé « Nourrir l’Europe en réduisant la dépendance aux pesticides ». Tout un programme ! Apprenant la nouvelle, les producteurs de pommes italiens avertissent leur collègues européens. Ensemble, ils demandent officiellement à ce que des arboriculteurs puissent intervenir. Après quelques échanges, c’est Daniel Sauvaitre qui est désigné. Sauf que Greenpeace, étant donné le conflit qui l’oppose à Daniel Sauvaitre, ne l’entend pas de cette oreille. Après de fortes pressions auprès des autres organisateurs, c’est niet !  On admirera le sens du dialogue « démocratique » de l’ONG ! Pour Greenpeace, le dialogue doit exister mais à sens unique.

 

 

email
Commentaires
  1. Jean
    • roger
    • roger
  2. Alzine