De Veolia à EELV : les experts ès conflits d’intérêts restent muets

Alors que le parti écologiste qu’elle dirige est en train de se déliter, Emmanuelle Cosse mène sa propre campagne pour les élections régionales 2015 en Ile-de-France. Dans l’adversité, il est évident qu’elle a besoin de s’entourer de personnes expérimentées. Et c’est ce qu’elle a fait en faisant de Gilles Corman son directeur de communication. Qui est-il ? Eh bien, après avoir débuté sa carrière dans les instituts de sondages (TNS Sofres, Ipsos Belgium, Scan Opinion), il a occupé depuis 2009 des postes de haut rang à la multinationale Veolia, numéro un français des services de l’eau : successivement Responsable de communication, en charge des études ; Directeur du pôle Etudes, Veille et Argumentaires ; Directeur Planning stratégique.

Alors c’est vrai que Gilles Corman est un vieil ami d’Emmanuelle Cosse, qu’il a connue dans les années 90 quand elle était dans les instances d’Act-Up. Mais si ce cas de figure s’était présenté pour un candidat d’un autre parti, que n’aurions-nous pas entendu de la part des experts ès conflits d’intérêts, comme François Veillerette, Marie-Monique Robin ou Stéphane Horel ? Mais là, bizarrement, quand ça concerne leurs potes, personne ne moufte…

 

Sources

http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/09/25/emmanuelle-cosse-dans-l-hiver-vert_4771064_4497186.html#rzvtaLvsVtGi3ExM.99

https://fr.linkedin.com/pub/gilles-corman/13/43a/321

email
Commentaire
  1. Alzine