A Montjustin-et-Velotte, le grand ras-le-bol des paysans

Une fois n’est pas coutume, le Parisien consacre sa une au malaise du  « monde paysan ». La double page consacrée au sujet dresse un tableau très sombre des conditions de vie d’éleveurs de la commune de Montjustin-et-Velotte (Haute-Saône). Vieillissement, sentiment d’abandon, poids des normes et des tâches administratives, revenus très bas,  tout y passe. On retiendra surtout des témoignages particulièrement forts sur le ressentiment de ces Français à l’égard du pouvoir. Une citation de l’un des agriculteurs interrogés, Simon Besançon, résume tout : « Avec tout ce qu’ils nous volent, il faudrait encore les applaudir », […] « les écolos, c’est des doryphores, des parasites qui nous emm… François Hollande, une andouille et Nicolas, il a pas fait ce qu’il avait promis ». Et son frère de rajouter : « Au pouvoir, on voudrait juste des gens qui ont travaillé, qui comprennent de quoi on cause. Parce que là, on est désabusés. Les Français des champs, on est des laissés-pour-compte. »

email