Le bio : source de gaspillage

Ségolène Royal reçoit ce matin la grande distribution. Objectif : déboucher sur une convention d’engagements des distributeurs pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Et si le Ministère de l’écologie arrêtait enfin de faire la promotion de l’agriculture biologique ? On le sait, la bio n’assure pas des récoltes stables. Une année, on a de belles récoltes et l’autre non. La bio, c’est l’irrégularité. Et l’irrégularité, n’est-ce- pas las première source de gaspillage ?

email
Commentaire
  1. VISOR