Etude de Générations Futures sur les perturbateurs endocriniens : le point du Professeur Jean-François Narbonne

Interrogé par Atlantico, le Professeur Jean-François Narbonne dénonce les lacunes de “l’enquête” de l’association environnementaliste Générations Futures qui est en train d’affoler tous les médias et le grand public.
Extraits :
« Cette étude ne traite des perturbateurs endocriniens que dans le titre. Elle analyse surtout la présence de pesticides mais on ne peut pas en tirer de conséquences. Les vraies études sont celles menées par les agences sanitaires sur 3000 personnes et non celle-ci sur 28 échantillons. « 
-Sur la soja (connu comme perturbateur endocrinien) : « » Les principaux perturbateurs endocriniens, comme le soja, ne sont pas mentionnés, or l’exposition moyenne de la population à la génistéine du soja est de 500 nanogrammes par personne et par jour, selon une étude que nous avons menée à l’Anses. « 
« Le mécanisme de perturbation endocrinienne est impliqué dans de nombreuses maladies mais ce n’est pas parce que vous avez une perturbation endocrinienne que vous aurez la maladie. »

Et sur la question clé de l’exposition : « Nous sommes de moins en moins exposés. Nous sommes passés de 1500 pesticides autorisés à 450. La dernière étude chez les femmes en âge de procréer montre qu’il y a jusqu’à 26 résidus de perturbateurs endocriniens dans les urines. Tous ces chiffres-là, nous les avons. Mais ils diminuent régulièrement depuis 30 ou 40 ans, à raison de 3% en moyenne par an. »

 

email
Commentaires
  1. Vincent
  2. Laurent Berthod
    • Hector
      • Alzine
        • Alzine
          • Zygomar
          • JG2433
        • Zygomar
      • Zygomar
  3. JG2433
    • Astre Noir
      • JG2433
      • roger
  4. Zygomar
  5. Alzine
  6. Alzine
  7. Alzine
  8. Alzine
  9. Alzine
  10. Alzine
  11. Alzine
    • roger
      • roger
      • Alzine
  12. Alzine
    • roger
  13. Zygomar