La cogestion Gouvernement/FNSEA est-elle de retour ?

Qu’a fait le gouvernement avec 5 ministres autour de la table avec la FNSEA hier après-midi à 17 H30 et pendant 1h 30 ? Il a réhabilité sans le savoir (certainement) la cogestion avec la FNSEA.
L’article du Monde qui relate les conclusions de la réunion rappellera aux plus anciens le temps des conférences annuelles, rendez-vous permettant de faire les derniers arbitrages entre la profession agricole et les pouvoirs publics dans les années 70-80. Il faut s’attendre à des réactions verbales très violentes de la Confédération paysanne, d’EELV ainsi que des ONG environnementalistes pour dénoncer cette nouvelle formule de cogestion.
Au menu de cette conférence annuelle version Valls, beaucoup de sujet dont un qui inquiète particulièrement les élus. Il n’est pas mentionné dans l’article de Françoise Girard du Monde : l’extension des zones vulnérables (directive nitrate). Depuis maintenant 6 mois, les éleveurs des zones de montagne ou du bassin allaitant sont vent debout contre cette extension. Si le projet de Ségolène Royal s’applique, de nombreux élevages devront se mettre aux normes avec des investissements conséquents et une limitation de leurs activités. Les élus, plus particulièrement socialistes, se sont vite rendu compte que dans leurs circonscriptions, ce n’était pas applicable. Ils ont découvert l’application aberrante et franco-française des directives européennes. Tous sont montés au créneau pour dire « stop ». La carte définitive n’a pas été publiée, mais beaucoup l’attendent.
Ce dossier est particulièrement important pour des zones d’élevage bovin fragilisées sur le plan économique comme pour l’’ensemble des productions animales. Les producteurs de porc (comme ceux des fruits et légumes) se prennent de plein fouet les répercussions de l’embargo russe.
En attente des détails et des décisions définitives de cette conférence « Valls », il faut noter que le gouvernement a dit oui à une initiative pour une relance de la recherche pour le secteur agricole. C’est une bonne décision, sauf que les « agro-écologistes » estampillés écolos ne manqueront pas de chercher à la bloquer en développant leur stratégie « coucou, fais moi peur » habituelle.

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. doryphore
  3. Wackes Seppi
    • ronron
      • ronron
        • Wackes Seppi
  4. Serge Le Doaré