Les eaux québécoises polluées… par la pilule

Une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal et de l’Université du Québec à Trois-Rivières a analysé pendant 6 mois des échantillons provenant des eaux usées de deux grandes villes du Québec. Résultats, des taux de résidus de cocaïne importants ( !). Mais « plus que les drogues illégales, ce sont surtout les résidus d’antidépresseurs — notamment l’Effexor (Venlafaxine) —, d’anxiolytiques, et de diverses hormones contenues dans les anovulants et les traitements hormonaux qui abondent dans les eaux domestiques usées. »

Bizarrement, sur ce sujet, silence total des associations environnementalistes comme Générations Futures, pourtant sensées être « spécialistes » des perturbateurs endocriniens. D’ailleurs, aucune étude d’envergure n’a été faite sur les résidus hormonaux (issus de la « pilule ») dans nos eaux de rivière. Trop politiquement incorrect probablement.

email
Commentaires
  1. Wackes Seppi
    • roger
      • karg se
        • rageous
      • Wackes Seppi
    • VISOR
    • Philae
  2. roger
    • MON810
      • roger
        • MON810
        • Wackes Seppi
          • roger
  3. Alzine
  4. Alzine
  5. MON810
  6. Alzine
    • roger