Stéphane le Foll, ministre « omni-absent »…

Selon les mots de Luc Barbier, président de la Fédération nationale des producteurs de fruits. N’ayant pas le courage de se rendre à leur  congrès le 29 janvier à Tulle, Stéphane Le Foll y a  envoyé Hervé Durand, directeur général adjoint de la DGPAAT (direction générale des politiques agricole, agroalimentaire et des territoires). Celui-ci n’a pas pu faire son discours et est reparti directement à Paris avec le reste de la  délégation gouvernementale.
En cause notamment, l’absence de reconnaissance de la profession face à tous les efforts faits, notamment  en termes de baisse d’utilisation des produits phytos.
« Je suis blessé en tant qu’homme, en tant que paysan quand on me dit que ce que je fais c’est de la merde. Blessé en tant que responsable professionnel quand je vois comment ce ministre de l’Agriculture nous considère. C’est à la limite de l’humiliation ! Avec sa majorité, il nous enferme dans un dogmatisme idéologique refusant toute forme de progrès économique », a déclaré Luc Barbier, président de la Fédération nationale des producteurs de fruits à l’ensemble des adhérents présents.
Notre analyse : ce genre d’incident risque de se multiplier. A force de rester dans sa tour d’ivoire, Stéphane Le Foll, à la moindre de ses apparitions ou de celles de ses conseillers, devra faire face à une opposition de plus en plus franche et massive. A quand un changement de poste de S. Le Foll ?

email
Commentaire
  1. VISOR