Néonicotinoïdes : une proposition de loi basée sur des convictions…écolos

Alors que va être examinée le 4 février prochain au Sénat la proposition de résolution relative à la préservation des insectes pollinisateurs, de l’environnement et de la santé et à un moratoire sur les pesticides de la famille des néonicotinoïdes, le groupe écolo fait un intense lobbying auprès des parlementaires pour que celle-ci soit adoptée.
Joël Labbé, sénateur EELV donnait une conférence de presse le 29 janvier dernier. « Cette proposition de résolution invite le gouvernement français à agir auprès de l’Union européenne pour obtenir un moratoire sur l’ensemble des pesticides néonicotinoïdes, tant que les risques graves sur l’environnement et la santé humaine ne sont pas écartés », a-t-il expliqué, se disant « conforté dans ses convictions sur la toxicité » des pesticides en général.
C’est justement le problème, on parle de  « convictions », très subjectives par définition, alors qu’il n’y a aucun consensus sur la question.  Tout le travail de sape va donc consister à mobiliser les ONG environnementalistes pour que chacun aient les mêmes convictions. La science quant à elle, n’aura pas bougé d’un iota sur la question.

email
Commentaires
  1. JG2433
  2. Wackes Seppi
  3. MON810