Stéphane Le Foll invente le saut du cabri… … pour masquer l’absence de vision.

C’est en tout cas une question que nous pouvons à nouveau légitimement nous poser à propos de Stéphane Le Foll. Certes, il est aussi porte-parole du gouvernement. Sur cet aspect, nous n’avons pas de jugement particulier à faire. En revanche, sur le fond des dossiers agricoles, il est où Stéphane ?
Au SIVAL (salon des productions végétales), Stéphane le Foll n’a eu de cesse de répéter  « bio-contrôle, bio-contrôle, … ! » , nous faisant ainsi penser à la formule du Général de Gaulle qui en 1965 se moquait gentiment du candidat centriste Jean Lecanuet  » Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant « l’Europe !, l’Europe !,  l’Europe !,  mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien. »
Mais bien évidemment, ces incantations n’aboutiront à rien et ne signifient pas grand-chose. Pourquoi ? Le bio-contrôle n’est pas une technique nouvelle, ni la panacée absolue. Laisser croire l’inverse est mensonger et creuse plus qu’il ne le faut le fossé avec les producteurs. Ces derniers ne se privent pas d’ailleurs de le renvoyer dans ses cordes.
Extrait Courrier de l’Ouest Edition Maine-et-Moire du vendredi 16 janvier dernier :


Depuis la « jurisprudence Pisani » du Général De Gaulle – « vous êtes le ministre de l’agriculture, vous n’est pas ministre des agriculteurs »- le détenteur de ce portefeuille ministériel se doit d’exprimer une vision globale de l’agriculture et servir l’intérêt général. Mais sur ce dossier comme sur celui de SIVENS, Stéphane Le Foll n’a pas de vision sauf de sauter comme un cabri depuis 2 ans  en disant « Agro-écologie, Agro –écologie ». Force est de constater que la Ministre de l’écologie a pris les dossiers en main avec un seul objectif politique : son image. Et maintenir des liens avec l’écologie politique.

email
Commentaires
  1. VISOR
  2. doryphore