Le Docteur Milbert et son côté « Mister Hyde »

Le 16 octobre dernier, le Réseau Environnement Santé (RES) organisait un colloque sur les maladies environnementales. Tout a été fait pour donner un côté institutionnel et sérieux à l’événement : il a été organisé à l’Assemblée nationale, avec les interventions de la sénatrice Chantal Jouanno et des députés Jean-Louis Roumégas (EELV), André Chassaigne (GDR) et Gérard Bapt (PS), et la plupart des autres intervenants étaient des scientifiques.
Plus surprenante était la présence du Docteur Béatrice Milbert qui est intervenue sur la question de l’électrohypersensibilité. En effet, il s’avère que Béatrice Milbert est, par ailleurs, étroitement liée à Invitation à la Vie (IVI), un étrange mouvement créé dans les années 80 par la sulfureuse Yvonne Trubert. Cette dernière prétendait pouvoir guérir avec deux outils spirituels essentiels : l’harmonisation et les vibrations. Dans le manuel d’IVI, il est par exemple expliqué : « L’harmonisation a permis de soulager des symptômes physiques comme la douleur, dont on connaît la participation subjective. Les résultats sur des brûlures de premier et deuxième degrés sont intéressants car objectifs, systématiques et indiscutables : en observant les plaies des brûlés, on peut vérifier concrètement l’efficacité d’une harmonisation. » Pendant un reportage diffusé sur Antenne 2 en 1988, dans le cadre d’une information sur les médecines douces, on entend les recommandations qu’Yvonne Trubert dispense au cours d’un séminaire : « Pour le cancer des os, là vous ne donnez presque rien. Simplement du magnésium en oligos, une ampoule, et toujours le fixateur de calcium. Et le miracle se poursuit : les trous qui sont en général dans les fémurs ou dans les bras ou à la colonne vertébrale disparaissent, se recalcifient d’eux-mêmes dans un temps souvent record. Donc, vous n’avez pas à vous soucier comment l’os va se refaire. Ne vous souciez pas. Dieu y pourvoit et il sait très bien comment faire. »
Or le Docteur Milbert, également adepte de la très controversée « médecine quantique », a son cabinet au centre médical de Boulogne-Billancourt où exercent plusieurs médecins sympathisants d’IVI, et n’a pas hésité à préfacer un ouvrage d’Yvonne Trubert, intitulé Au service de la multitude et dans lequel elle rend hommage à son inspiratrice : « (Yvonne Trubert) a su me faire prendre le chemin qui mène à mon âme, à la joie de pouvoir vivre chaque instant de ma vie. Le corps humain est son, lumière, énergie ; il est vibratoire. Ce sont là les découvertes de la médecine quantique, qui découlent de l’application de la physique de l’atome à la biologie et à la médecine depuis 1993 (…). Mais, depuis les années 1980, Yvonne nous l’enseignait déjà, avec l’harmonisation et la compréhension vibratoire de l’homme qu’elle nous a transmises. »
Plus récemment, en mars 2013, Béatrice Milbert a donné une conférence en Italie sur cette fameuse « médecine quantique », lors de laquelle elle a insisté pour qu’une de ses amies, adepte d’IVI, vienne témoigner sur ce que celle-ci avait vécu pendant un voyage en Russie. Et voici son récit : « L’harmonisation, c’est une prière. (…) Certaines personnes dans l’univers connaissent le secret de cette harmonisation qui a été perdu. Et les Russes sont très sensibles à cela. Il y a eu beaucoup de guérisons. (…) Ils ont des miracles. Par exemple, en Russie, il y a beaucoup d’épilepsies. Et ça m’émeut beaucoup quand je parle de ça, parce que j’ai harmonisé un jeune homme de 20-25 ans. Je l’ai harmonisé quatre fois et lui m’a dit après : “Vous savez madame, vous m’avez guéri alors que j’ai dépensé une fortune à voir des médecins qui ne comprenaient rien à ma maladie. Et vous, après quatre harmonisations, vous m’avez guéri et j’ai retrouvé la joie de vivre.” »
Evidemment, le récit de ces guérisons « miraculeuses », le Docteur Milbert ne les a pas évoquées lors du colloque du RES. Son prosélytisme ne s’adresse, semble-t-il, qu’à un public averti. Cette prudence lui permet ainsi de collaborer ponctuellement avec le RES, le CRIIGEN du Professeur Séralini ou l’ARTAC du Professeur Belpomme, des associations soignant leur image de sérieux scientifique. Mais jusqu’à quand ?

 

Source
http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2014/09/Programme_Colloque_AM2E.pdf
http://www.youtube.com/watch?v=q4MtfEBn7Ok
http://www.youtube.com/watch?v=tXd3mVwrTEM
http://alerte-environnement.fr/2013/01/17/invitation-a-la-vie-proche-egalement-de-dominique-belpomme/

email
Commentaires
  1. Vincent
    • douar
  2. EBER
  3. Alzine
    • Laurent Berthod
  4. JG2433
    • Zygoamr
  5. Alzine