Les caprices de Ségolène dénoncées de toutes parts

NON ! C’est la décision prise le 26 juillet par Ségolène Royal à propos de l’ouverture d’une procédure d’appel d’offre pour la future A 881. Et sans appel d’offre, cette autoroute qui devait relier Fontenay le Comte (Vendée) et Rochefort (Charente-Maritime) n’est donc pas prête de voir le jour. Il s’agit d’une décision personnelle de la ministre de l’écologie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette nouvelle illustration du poids du lobby écologiste radical passe mal auprès des élus locaux, toutes tendances politiques confondues. De Jacques Auxiette (Président socialiste de la région Pays de la Loire) à Bruneau Retailleau (Président UMP du Conseil Général de Vendée) en passant par Dominique Bussereau (Président du Conseil général de Charente Maritime et ancien ministre délégué aux Transports) ou bien encore Olivier Falorni, député de Charente maritime et rival de Ségolène royal, les critiques sont dures à l’encontre de la ministre de l’écologie.
« Le marais poitevin (que l’autoroute devait traverser, ndlr) n’est pas le jardin de Ségolène Royal. Et les Vendéens et les Charentais Maritimes ne sont pas des gueux qui s’inclinent sans broncher au passage de leur châtelaine » déclare ainsi au Parisien Bruneau Retailleau !
Sans surprise, les élus Verts des Pays de la Loire et de la Vendée ont fait part de leur satisfaction. Mais la colère des élus locaux n’a pas fini de se faire entendre. Selon Ouest France, un courrier co-signé par de nombreux élus de droite comme de gauche devrait être très prochainement adressé à François Hollande pour lui demander d’intervenir personnellement dans ce débat.

email
Commentaires
  1. Vincent
  2. douar
    • roger
  3. doryphore
      • Karg se
        • roger
          • Karg se
    • roger
      • doryphore
        • roger
    • Laurent Berthod
  4. Karg se
  5. Astre Noir
    • Karg se
      • roger
        • Serge LE DOARE
    • doryphore
  6. Alzine
    • Mops86
  7. chouandu17