Destructions : mais il est où Stéphane Le Foll ?

– Dans le Limousin, 1700 arbres saccagés la semaine dernière par des vandales ayant des revendications anti-pesticides . Le Ministère de l’agriculture n’a pas condamné cette action.
– En Charente, une plate-forme d’essai désherbage sur colza détruite dans la nuit du 19 au 20 mai par des vandales (destruction non revendiquée mais la signature des faucheurs volontaires n’est pas loin…). Silence radio de Stéphane Le Foll.
– Le 28 mai dernier, la Confédération paysanne a démonté pièce par pièce la salle de traite de la ferme des 1000 vaches. Commentaire de Stéphane Le Foll : cette ferme n’est pas son “modèle”…
– Le 30 mai dernier, le conseiller agricole de l’Elysée – Philippe Vinçon – était séquestré par cette même confédération paysanne. Réaction de S. Le Foll : ce n’est pas une “séquestration” mais une discussion…

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. » (Albert Camus).
“Ne pas condamner la brutalité, c’est créer un monde de fauves” (Alerte environnement).

email
Commentaires
  1. aatea
    • Laurent Berthod
      • SebduChud
      • roger
        • Laurent Berthod
  2. Karg se
  3. aatea