Gil Rivière-Wekstein : « Remettre en avant l’évaluation bénéfice-risque »

Invité de l’émission « On se dit tout » ! sur  TVAGRI, Gil Rivière-Wekstein (Rédacteur en Chef de la Lettre Agriculture et Environnement)  est interrogé sur le principe de précaution. Après avoir rappelé son origine, Gil Rivière-Wekstein en détaille les éléments qui dans sa définition actuelle dans la charte de l’environnement et dans la constitution le rende flou et contradictoire.  Conséquence : son utilisation par les milieux les plus radicaux pour stopper toute innovation en France.
Quelle porte de sortie ? Mieux définir le principe de précaution pour que celui-ci s’applique uniquement aux risques irréversibles et surtout évaluer les bénéfices de chaque innovation. Ce qui n’est fait pour l’instant par aucune instance publique. Les OGM en sont un exemple simple: les Français n’en voient pas les bénéfices et exigent donc un risque 0. Le journaliste propose donc de créer un organisme public qui évalue les bénéfices de toutes nouvelles innovation.
Vidéo à regarder et à diffuser !

email
Commentaires
  1. yvesdemars
    • roger
  2. el pulvérisator
  3. Vincent
  4. roberto
  5. Alzine
  6. Alzine
  7. Alex