Générations Cobayes oublie l’essentiel

Générations Cobayes, le mouvement initié par l’Appel de la Jeunesse, vient de lancer une campagne « Protège tes hormones ». Ils expliquent ainsi : « Toi, moi, ta sœur et tous les autres, on est tous exposés à des substances chimiques, qu’on appelle “perturbateurs endocriniens”, qui nuisent à la fertilité. Je te l’expliquerai plus en détails par la suite mais pour faire court : ils dérèglent ton système hormonal et peuvent abîmer tes organes reproducteurs. La bonne nouvelle, c’est qu’on n’est pas encore foutu parce qu’il existe un paquet de solutions pour protéger tes hormones ! » Il faut ensuite répondre à un questionnaire sur ses habitudes alimentaires et cosmétiques, ainsi que d’autres questions beaucoup plus intimes (« Est-ce que tu te masturbes ? Avec ou sans sex-toy ? Tu utilises un lubrifiant ?», etc.) avant de devoir laisser son email pour obtenir des conseils.

Sur la forme, on peut dire que c’est plutôt astucieux comme moyen de récupérer des contacts avec des données très personnelles. Sur le fond, on tombe des nues. Générations Cobayes prétend vouloir s’intéresser à la santé des jeunes et s’inquiéter de tout ce qui dérègle le système hormonal. Or ce qui les préoccupe principalement, c’est de savoir s’il y a des perturbateurs endocriniens dans les sex-toy ou si on mange des raviolis en conserve ! En effet, Générations Cobayes a décidé d’écarter les principales causes de perturbation endocrinienne. Ils ignorent par exemple qu’entre 15 et 24 ans, 80% des femmes utilisent la pilule comme méthode contraceptive. A quand une campagne de Générations Cobayes contre la pilule ? Pas un mot non plus sur le tabac. Ils semblent ignorer qu’un des effets de la cigarette est une altération de la fertilité. Eh oui, le tabac diminue la réserve ovarienne en ovocytes, a un effet anti-oestrogènes avec en particulier une altération de la glaire cervicale, et favorise la production d’androgènes surrénaliens. Par ailleurs, le tabac diminue la fécondité par augmentation des infertilités d’origine tubaire ainsi que le nombre de grossesses évolutives. Générations Cobayes ne semble pas non plus s’inquiéter du fait que plus d’une femme enceinte sur 5 fume tout au long de sa grossesse, ce qui correspond à plus de 180.000 bébés intoxiqués in utero chaque année par ce perturbateur endocrinien (PE). Générations Cobayes ferme aussi les yeux sur un autre PE : le cannabis, consommé quand même par 3,9 millions de personnes en France, dont 1,2 millions de consommateurs réguliers. Or pour le cannabis, les conséquences sur la fertilité sont encore plus marquées qu’avec le tabac, avec notamment des effets négatifs redoutables sur les spermatozoïdes. A quand une campagne de Générations Cobayes contre le tabac et le cannabis ?

 

Sources
http://www.generationscobayes.org/
http://www.doctissimo.fr/html/grossesse/pendant/facteurs_risque/risques-grossesse-tabac.htm
http://www.chu-nantes.fr/fertilite-comment-augmenter-nos-chances-de-grossesse–23795.kjsp

email
Commentaires
  1. Zygomar
  2. Wackes Seppi
    • Zardoz
  3. carlquist
  4. Alzine
    • Laurent Berthod
      • gaucho de gauche
  5. Allzine
    • JG2433
  6. ugoman
    • Wackes Seppi
  7. ugoman