Le bio-égoïsme

Lundi prochain,  un viticulteur en biodynamie de Beaune est convoqué devant le tribunal en raison de son refus d’appliquer un traitement préventif homologué en AB (substance pyréthrine et produit commercial Pyrevert) contre la cicadelle vectrice de la maladie de la flavescence dorée. Ce traitement est rendu obligatoire par les autorités pour éviter que le vignoble bourguignon ne soit atteint par cette maladie qui provoque à 100 % la mortalité des ceps.
Un cas qui révèle une démarche de plus en plus à la mode : le refus de toutes mesures de gestion collective des risques de santé végétale ou animale par certains producteurs bio. Ces démarches sont souvent soutenues par une flopée d’ONG écologistes. En même temps, ces dernières veulent imposer à l’agriculture dite conventionnelle plus que des restrictions, des interdictions pour protéger des intérêts et postures idéologiques d’agriculteurs représentant epsilon en terme de production.
La presse, bien évident, s’y engouffre en ignorant que des agents naturels (bactéries, virus) peuvent créer des dégâts énormes (comme en santé humaine !). Rappelons que la nature n’est ni bonne ni mauvaise, elle est ce qu’elle est !

email
Commentaires
  1. romanichel
    • jean-charles
      • roger
  2. daniel
    • roger
  3. JG2433
    • roger
  4. romanichel
  5. romanichel
  6. cazois11
    • douar
      • JG2433
    • rageous
      • Zygomar
  7. VISOR
  8. romanichel
  9. Alzine
  10. Alzine
    • Laurent Berthod
  11. carlquist
    • rageous
      • roger
        • Zygomar
          • roger
  12. roger
  13. Allzine
  14. gaucho de gauche
  15. gaucho de gauche
  16. Zygomar