Diagnostic de la biodiversité en Ile-de-France : l’état des lieux partiel de Natureparif

Selon le site actu-environnement, « Natureparif, dans son diagnostic de la biodiversité francilienne, souligne l’impact de l’agriculture sur la faune et la flore ordinaires. La solution : diversifier les cultures et les pratiques, relancer l’élevage extensif et créer des réserves. » Lisez cet article : beaucoup d’accusations contre le monde agricole mais quasiment rien sur la croissance de l’urbanisation aux dépends justement des terres agricoles. Et si celles-ci viennent à disparaitre, c’est l’ensemble de la biodiversité encore existante qui disparaitra aussi.
Au fait pourquoi NatureParif ne parle-t-elle pas des efforts déjà réalisés par le monde agricole ?
Au niveau national, ce n’est pas rien. C’est par exemple 500 000 km de bandes enherbées le long des cours d’eau en France.
Au niveau d’une exploitation, c’est 5% de la surface dédiée à la biodiversité.

email
Commentaires
  1. roger
    • Cultilandes
  2. Laurent Berthod
    • Elicolas
      • Cultilandes
        • Elicolas
      • Cultilandes