Les faucheurs réclament leur tribune politique

Étrange en apparence cette lettre des faucheurs bretons à divers ministres. Ils avaient revendiqué il y a un an la destruction de 3500 tonnes de soja OGM à Lorient et ils réclament maintenant d’être poursuivis. Et jusque-là, aucune poursuite judiciaire : « Comment se fait-il enfin que dans un Etat de droit, la justice française ne soit pas intervenue suite aux actions pénalement répréhensibles citées précédemment, dont la première étant dite de destruction de bien en réunion ? »
Réponse : les autorités judiciaires ne sont pas tombés dans le piège des faucheurs…habitués à prendre le tribunal pour une tribune médiatique et politique. Pas de jugement…pas de médiatisation. C’est donc couper l’herbe sous le pied des faucheurs…au prix quand même de 3500 tonnes de soja.

email
Commentaires
  1. Karg se
  2. Daniel
    • JG2433
  3. Laurent Berthod
  4. ronron