Un viticulteur bio refuse un pesticide bio

Ces dernières semaines, l’histoire d’un viticulteur bio (biodynamique, pour être plus précis) poursuivi pour avoir refusé de traiter ses vignes, alors que pèse le fléau de la flavescence dorée, une maladie mortelle pour la vigne, a soulevé l’indignation de plusieurs médias.

Curieusement, aucun journaliste n’a toutefois soulevé le vrai problème. En effet, le fameux viticulteur refuse d’utiliser non pas les produits de synthèse interdits en agriculture biologique, mais bien un pesticide bio, le Pyrevert. Son motif : bien que bio, ce produit serait dangereux pour l’environnement ! Des propos confirmés par Denis Thiery, directeur de l’unité santé et agroécologie du vignoble à l’Institut national de la recherche agronomique. « Le Pyrevert, même s’il est d’origine naturelle, est nuisible pour l’environnement : c’est un neurotoxique qui peut affecter les insectes, mais aussi les oiseaux, les animaux et même les viticulteurs selon les doses utilisées », explique Denis Thiery.

Un produit autorisé en agriculture bio qui affecte les insectes, les oiseaux, les animaux et même les viticulteurs, voilà une information à transmettre d’urgence à François Veillerette, le patron antipesticide de Générations Futurs qui s’insurgeait encore récemment contre le fait qu’on « continue d’exposer la population à ces toxiques au travers de l’alimentation ». Car visiblement Monsieur Veillerette n’est pas au fait de la toxicité de ce produit bio, puisqu’il ajoutait : « Si nous voulons que cette situation s’améliore vraiment il est temps de donner les moyens au modèle agricole qui n’utilise pas ces produits de synthèse, à savoir l’agriculture biologique, se développer et de prospérer sur notre territoire, pour donner à tous une alimentation de qualité. » Une alimentation bio de qualité… même avec des résidus du neurotoxique naturel Pyrevert ?

 

Sources

  • http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/11/27/la-justice-poursuit-un-viticulteur-bio-qui-dit-non-aux-pesticides_3520557_3244.html
  • http://www.generations-futures.fr/pesticides/toujours-trop-de-residus-de-pesticides-dans-les-aliments-des-francais/
email
Commentaires
  1. Olivier
  2. rougeyroles