Affaire Séralini : encore un petit effort M. Foucart…

Dans un article intitulé « OGM : l’étude polémique du professeur Séralini désavouée », le journaliste Stéphane Foucart revient sur la fameuse « affaire Séralini ».

Et visiblement, le journaliste du Monde n’a pas apprécié le soutien apporté à la cause du professeur de Caen par le mathématicien Paul Deheuvels (université Pierre-et-Marie-Curie à Paris). Cet éminent membre de l’Académie des sciences est en effet « un climato-sceptique notoire ». Pire, toujours selon M. Foucart, « il a décerné en décembre 2010, au nom du Club de l’Horloge (proche de l’extrême droite), le prix Lyssenko de la “désinformation scientifique” au climatologue Jean Jouzel, médaillé d’or du CNRS et l’un des scientifiques français les plus cités… ». On ne peut que féliciter le journaliste du Monde d’avoir révélé à ces lecteurs cette incohérence : exhiber une caution scientifique que Corinne Lepage classerait allègrement chez ce qu’elle nomme les « négationnistes écologiques ».

En revanche, difficile de comprendre pourquoi, dans le même article, Stéphane Foucart parle de « diffamation » quand il évoque les révélations de la revue Agriculture & Environnement selon lesquelles le Pr Séralini « a (…) été associé (…) à un mouvement sectaire proche de l’ésotérisme chrétien (Invitation à la Vie, Ndlr) ».

Les faits sont pourtant là et ils n’ont jamais été contestés (un an après la publication par Agriculture & Environnement de l’article épinglant M. Séralini et ses étranges amis, on n’a pas eu d’écho d’une démarche judiciaire du professeur caenais, contestant les informations révélées) :

1)    Séralini a mené deux études financées par ses « amis » de la société Sevene Pharma pour tester certains de leurs extraits de plantes. Il en a conclu que ceux-ci « semblent empêcher carrément les polluants de rentrer dans les cellules ! »

2)    Séralini promeut régulièrement les produits de la société Sevene Pharma (voir par exemple ici ).

3)    La plupart des actionnaires de Sevene Pharma sont des responsables ou sympathisants d’Invitation à la Vie (IVI), classé en 1995 et 1999 dans la catégorie « sectes guérisseuses pseudo-catholiques » par la commission d’enquête parlementaire sur les sectes. Au moment de la publication de l’article, la direction commerciale de Sevene Pharma se trouvait au siège d’IVI.

Il est d’autant plus dommage que si Stéphane Foucart avait poussé l’enquête plus loin, il aurait également découvert que l’une des actionnaires de Sevene Pharma, Anne de Constantin, a participé par le biais de sa fondation (Fondation Denis Guichard) au financement de 11 études du CRIIGEN. Voilà pourtant un sujet qui aurait dû intéresser le journaliste du Monde, par ailleurs un passionné par les conflits d’intérêts en tous genres.

Sources
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/11/29/ogm-l-etude-polemique-du-professeur-seralini-desavouee_3522525_3244.html
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/01/17/accusations-de-liens-entre-m-seralini-et-une-secte-guerisseuse_1818564_3244.html

email
Commentaire
  1. daniel